Prisonniers de guerre allemands en Médoc



Appel à témoignages

Nous avons reçu plusieurs demandes d’aide de la part de filles et fils d’anciens soldats de la Wehrmacht, engagés en Médoc dans les derniers jours de la Seconde Guerre Mondiale. Qu’est-il advenu de leurs pères après la capitulation de la forteresse Gironde-Sud ? Où les soldats allemands qui ont survécu aux bombardements des Alliés, ont-ils été retenus en captivité ? En dehors des travaux de déminage, où et à quoi ont-ils encore été engagés ?

Qui aurait des informations sur des personnes et des lieux immédiatement à la fin de la guerre ? Qui aurait entendu parler d’événements concernant des prisonniers allemands ? Qui connaît des Français qui étaient en contact avec des prisonniers ?


      Saint Vivien bombardé       kriegsgefangene-im-medoc

Nous vous remercions par avance pour toute information, même si elle vous paraît peu importante (témoignages, lettres en votre possession, objets, souvenirs…). Contactez nous à l’adresse : kriegsgefangene@medoc-actif.eu. Et si vous habitez en Médoc, nous vous rendrons volontiers visite, pour écouter votre témoignage ou découvrir vos documents.

A partir des informations recueillies, notre but est d’établir une documentation sur la situation des prisonniers de guerre allemands après la capitulation de la forteresse Gironde-Sud, afin de la mettre à disposition des personnes intéressées. Bien entendu, les informations personnelles seront traitées à la demande en toute confidentialité.

Christian Büttner, Maryse Calbet, Jean-Paul Lescorce, Ulli Marwedel, Elke Schwichtenberg, Jacqueline Tabuteau