Une soirée au Château Beyzac

 

carte
chateau beyzac
chateau beyzac

„Mesdames et Messieurs, bienvenue à Beyzac. Beyzac – un nom chantant pour un château mystérieux dont l’histoire n’a pas encore fini de nous révéler tous ses secrets. Entre marais, forêt et vigne, le domaine a vu vivre et mourir des civilisations et des époques. Laissez-vous entraîner dans le tourbillon des mémoires de Beyzac, et revivons ensemble 2 millénaires d’histoire...“

A la vue de l’imposante bâtisse du 18ème siècle aux fenêtres délabrées et à la toiture en ruine, on peut imaginer l’histoire du château au travers d’aventures aussi passionnantes qu’effrayantes. La grande cour du château témoigne cependant – avec ses bâtiments annexes déjà restaurés et sa cuve de fermentation flambant neuve – d’une rénovation récente. Sur quelles fondations sont érigés ces bâtiments ? Qu’est-il survenu dans le lointain passé du château ? Quels destins pourrait-il nous conter ?

Une mise en scène musicale va nous en apprendre davantage. Une jeune femme sympathique fait revivre pour nous en les déclamant des scènes de la vie d’autrefois à Beyzac, la musique classique de l’orchestre du festival « Les Echappées Musicales » prélude, accompagne et appuie son récit. Cet orchestre, composé d’une douzaine de jeunes musiciens en formation variable dont une partie originaire de la région, joue ici le dernier concert d’une tournée qui les aura menés dans différentes églises et autres salles de concert (Bégadan, Lesparre, Soulac, Talais et Gaillan). Leur fraîcheur offre un tel contraste avec les ruines du château, que l’on peut facilement imaginer de quelle façon la nouvelle vie de Beyzac poursuit l’écriture de son histoire.

Les nombreux bénévoles des associations « Les Amis du Château Beyzac » et « Les Echappées Musicales » nous offrent à nous, spectateurs, auditeurs, leur gentillesse et leur engagement. La dégustation de vin sur le devant du château se déroule dans une ambiance extrêmement joyeuse ; une chasse au trésor a été organisée pour les petits, et, après l’apéritif, nous « les grands » nous asseyons avec eux à des tables garnies dans la cour pour un repas magnifiquement animé par l’orchestre des Echappées Musicales – une ambiance indescriptible –. Nous nous souhaitons ainsi qu’aux deux associations encore de nombreuses manifestations de ce genre !

Christian Büttner/Elke Schwichtenberg (Saint Vivien), traduction : Isabelle Cabirol