„Les zones humides sont un atout touristique“

 

Journal du Médoc : Pour quelles raisons avez-vous créé écoacteurs en Médoc ?

Céline Fillon Cécile Fillon : Notre objectif est de mettre en réseau les structures, privées et associatives, qui offrent des animations liées au développement durable... Sur la partie estuarienne, à la pointe ou au niveau des lacs, les zones humides sont largement présentes en Médoc... Il est important de rappeler que les zones humides ne sont pas seulement des points d'eau dans un marais, mais également une richesse de la faune et la flore et qu'elles nécessitent un entretien... L'hiver est une période creuse pour le tourisme en Médoc, c'est donc l'occasion de faire venir un peu de monde sur le territoire et dans des zones qui sont mal connues par le public... Le Médoc, ce n'est pas seulement la vigne et les plages. Ce territoire doit étre vu autrement car les manifestations se passent toujours au méme endroit et au méme moment. Ceci dit, il ne s'agit pas de faire du tourisme de masse. Nous misons sur une forme de tourisme alternatif centré sur la découverte de la nature et d'espaces naturels. Pour y parvenir, le travail doit étre mené avec les structures environnementales, les offices de tourisme mais également les élus.


Extraits de l’interview, propos recueillis par Mathieu CAURRAZE

source : Journal du Médoc du 27 janvier 2012

4