Gens

Le Kayak au fil de l’eau

 

carte
Kayak

Loin de l'afflux touristique des stations balnéaires médocaines, le port départemental de Saint-Vivien-de-Médoc, situé sur le littoral estuarien, n'en reste pas moins dynamique en matière d'activités touristiques dans son cadre champêtre. Depuis un mois, à l'initiative de Sébastien Brière et Mélanie Genest, il est possible de pratiquer le kayak sur le chenal du Gua, également connu sous le nom de « la petite Amazonie médocaine », sur plusieurs kilomètres vers l'intérieur des terres. « Une découverte du Médoc sauvage comme vous ne l'avez jamais vu », assure Mélanie, juriste de formation, dont une partie de la famille habite en Médoc, du côté de Valeyrac.

L'aventure n'aurait pu commencer sans l'implication de Philippe Lucet et Marie Moralles, à la tête de l'élevage extensif de gambas japonaises de la ferme aquacole La Petite Canau, également située au bord du chenal, pour qui le jeune couple travaille depuis de nombreuses années. Mélanie assure le service en salle l'été à la guinguette de La Petite Canau depuis 8 ans,' tandis que Sébastien est chargé de la pêche, du service à la guinguette, mais également de la vente au marché de Soulac.

Après un voyage de plusieurs mois en Asie et en Amérique du sud en 2011, Sébastien et Mélanie ont décidé de revenir sur ce lieu qu'ils affectionnent tant afin d'y créer leur propre société Kayak et découvertes « Ce voyage, pendant lequel nous avons fait diverses rencontres, nous a donné envie de lancer notre structure de prestation nautique avec une activité respectueuse de la nature », dit Sébastien, moniteur de voile (...)

Dans ce projet, le couple a construit sur un terrain communal, le long du chenal, une cabane en bois pour garder l'esprit des cabanons de pêcheurs du petit port de Saint Vivien. « Nous avons tenté d'y intégrer une ambiance apaisante, zen et exotique découverte lors de notre voyage », explique le couple. Une construction qui leur a permis de réaliser un restaurant dont la terrasse offre une vue sur les 45 hectares de la ferme aquatique de La Petite Canau.

Mathieu Caurraze
source : Journal du Médoc du 13 julliet 2012

4