Le maître des troupeaux

 

carte

Le maître des troupeaux 1 Le maître des troupeaux 2
Le maître des troupeaux 3 Le maître des troupeaux 4
Le maître des troupeaux 5 Le maître des troupeaux 6
Le maître des troupeaux 7 Le maître des troupeaux 8

Samedi dernier je suis allée voir un concours de dressage de chiens de troupeaux sur l'invitation de l'école d'Oscar. Cela se passait non loin de chez moi, au Fort Médoc, dernier verrou sur la Garonne pour la protection du port et de la ville de Bordeaux.

Après m'être tordu les chevilles, malgré mes baskets, sur les pavés de l'entrée, j'arrivais sur une vaste esplanade où allaient s'ébattre chiens et moutons. Comme ce n'était pas commencé, je décidais d'aller saluer ma belle Garonne qui se prend toujours pour le Mississipi.

Puis, je suis allée dire bonjour aux moutons. Certains étaient en liberté, d'autres, tassés dans des parcs, sans doute ceux qui allaient travailler les premiers.

Et la démonstration a commencé. C'étaient des chiens de l'école d'Oscar, mais évidemment à un autre niveau; d'ailleurs, Oscar ne veut pas devenir chien de troupeau, il est bien trop fantaisiste et..... paresseux. Car il faut courir et houspiller les moutons récalcitrants.

Mine de rien, c'est têtu un mouton, et en plus, a souvent mauvais caractère.......Et je me souviens de ce mouton que je narguais quand j'avais quatre ou cinq ans, en lui agitant un mouchoir sous le nez. Il avait chargé comme un taureau, et j'étais partie les quatre fers en l'air; et cet idiot de mouton s'acharnait à me donner des coups de tête, heureusement sans cornes, et c'est un grand de dix huit ans qui m'avait tirée d'affaire. Idiot de mouton !

Et tant que j'étais plongée dans mes souvenirs, de circonstance, la prestation du chien était terminée. Il avait bien gagné le droit de souffler un peu.

Quand à moi.....je suis allée faire un tour du côté de ces stands que j'avais repérés,

Et je suis tombée sur celui qu'il ne fallait pas......il y avait des gâteaux basques à la cerise noire, le genre auquel on ne résiste pas, et j'en ai ramené un à la maison pour le déguster avec ma soeur.

Et vous savez quoi ? Il était délicieux !!!!

Simone Casabon (Taillan)