Couverture en patchwork et peuple amish

 

carte

Quilts 1

Quilts 2

Quilts 3

Quilts 4

Petite déjà, j’aimais jouer avec les bouts de tissu qui subsistaient du travail de couture de ma mère et de ma grand-mère. Je les triais par couleur, découpais des motifs et les collais sur du carton.

Quand il restait assez de morceaux d’étoffe, ils devenaient une « couette » câline.

J’ai découvert les couvertures patchwork modernes à travers une exposition de patchwork anglais et américain. Chez moi aussi, des restes de tissu s’étaient accumulés et j'ai commencé à coudre avec enthousiasme.

Au début, j’ai travaillé en suivant des exemples et des modèles traditionnels. J'ai été particulièrement fascinée par les œuvres des Amish. Leurs dessins aux couleurs audacieuses, mais toujours cousus « par-dessus », ont été et sont toujours pour moi très évocateurs (voici quelques détails explicatives).

Maintenant, je suis le plus souvent mes propres idées et je me laisse aussi volontiers inspirer par la nature.

Doris Benedict (Grayan), traduction : Odile Henneguelle

J'expose une sélection de mes œuvres à l'occasion du "Printemps des Châteaux" le 6 / 7 avril 2019 au Château Saint-Hilare (Queyrac)